Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 12:46

L'analyse que je propose ne concerne que moi !

Dès le premier Tome de Harry Potter, je me suis sentie concernée par l'histoire.

Moi aussi j'adorais aller à l'école, retrouver mes amis, et j'étais malheureuse lorsque sonnait l'heure des vacances d'été, avec ses corvées de désherbage et de triage de patates et autres écossages de petits pois.

Heureusement, certaines vacances se passaient en famille, avec mes cousins, et là, c'était bien !

Je n'ai pas eu de professeur Dumbledore, mais j'ai eu, sans aucun doute, autant de respect et d'admiration pour bon nombre de mes professeurs et instituteurs.

J'ai aussi rêvé de pouvoir partir en pension, ce que j'ai finalement fait à l'université !

A plus de 40 ans maintenant, j'ai toujours l'attirance pour l'école, l'enseignement, mais du côté élève.

Si je le pouvais, je serais étudiante à vie, inscrite à des matières qui, plus jeune, ne m'intéressaient pas tant que cela : les mathématiques et l'histoire, notamment, qui aujourd'hui me fascinent et me semblent si faciles.

Une école de magie dans un vieux château, une vieille bibliothèque, des cours de potions, je voudrais, d'un coup de baguette magique, que cela prenne vie et y aller, dès l'âge de 11 ans.

Les paysages de la campagne anglaise, le lac sombre, les escaliers qui bougent seuls et les tableaux animés, je ne remercierai jamais assez JK Rowlings d'y avoir pensé, et de l'avoir aussi bien écrit, aussi longuement, et j'en voudrais encore et encore !

Voilà pour la petite analyse du samedi matin !

Partager cet article

Repost 0
Published by Manue - dans Roman
commenter cet article

commentaires