Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 20:52

magie-et-cristal-king.jpg

 

Tome 4 de la Tour Sombre, Magie et Cristal nous emporte vers la jeunesse de Roland, le Pistolero.

C'est une vraie rupture dans la quête que je suis depuis le premier tome et je dois dire que cela m'a un peu désemparée, pour ne pas dire découragée.

Et puis, la magie de l'amour a fait le reste, puisqu'il s'agit du grand amour de Roland, j'ai fini par entrer dans l'histoire, à accepter que la quête ait été suspendue, et je ressens enfin l'impatience de reprendre mon bouquin tous les soirs.

Cela humanise Roland. Dans les tomes précédents, c'était fait par petites touches, petites allusions, c'était discret; mais là, on retrouve un adolescent de 14 ans, investi d'une mission mais dérouté par l'amour.

J'ai l'image de Roland depuis les 3 tomes précédents, comme un homme vieilli et tâné par le soleil et les souffrances, et il m'est difficile de l'imaginer, pour ces centaines de pages, comme un très jeune homme.

Il n'en perd pas pour autant de sa virilité, de sa puissance et de sa froideur toute relative.

Mais il est amoureux et cela est très bien écrit.

Stephen King dit avoir fait quelques recherches (auprès de sa tendre épouse je crois) pour décrire les premiers émois, replonger dans les souvenirs si lointains du premier et grand amour.

Partager cet article

Repost 0
Published by Manue - dans Lecture
commenter cet article

commentaires