Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 12:36

Souvent en panne d'inspiration, tétannisée devant la page blanche, j'ai utilisé internet pour m'inspirer.

Vous qui êtes arrivé sur ma page, en faisant le même type de recherche, je souhaite aller plus loin afin de répondre à vos questionnements.

 

Comment trouver le sujet, le style?

Je crois que la lecture intensive est la clé d'un écrivain. Référez-vous à vos lectures préférées, le livre que vous reprenez avec plaisir, que vous lisez sans embûche, cela vous donnera une première idée.

 

Internet est votre ami

De nombreux articles existent sur les techniques d'écriture. Mais je vous mets en garde, ne vous laissez pas décourager. Beaucoup de textes sont incisifs et négatifs, et vous risquez de vous sentir visés. N'en faites rien, gardez votre rêve et faites tout pour aller au bout. Cela vous appartient et personne ne peut vous le voler.

 

Parmi les articles intéressants, retenez ceux qui décrivent de vraies techniques. Pour mon roman, j'ai découvert que j'étais dans le récit initiatique. Pour ce genre, il y a quelques règles, un schéma usuel, cela vous aidera et vous donnera même de nouvelles idées.

 

Continuez les recherches

Le plus difficile est de les cibler. Pour mon roman fantastique, j'ai commencé par étudier la signification de ce mot, ce qu'il implique, ce qu'il n'est pas. Si je parle d'une région, de villes, je fais des recherches. Même si l'on écrit dans l'inspiration et sans loi, à un moment donné, il faut de la cohérence.

 

Soignez votre style et soyez impitoyable

Les fautes d'orthographe doivent disparaître. Il est indispensable qu'une personne extérieure vous lise et corrige.

Les coquilles sont automatiques avec l'écriture au clavier. Certes votre traitement de texte va en déceler beaucoup, mais la lecture sur papier et par une autre personne sont les méthodes les plus efficaces.

Il en va de même pour la grammaire.

En dehors de ces règles incontournables, votre style vous est personnel, et cela, personne ne va vous le faire changer, c'est votre oeuvre, elle vous est personnelle, ne fléchissez pas.

Pour les tournures lourdes et autres imperfections, j'en reviens au livre de Stephen King "Ecritures" qui a mon avis, contient de très bons conseils.

Exemple : faites simple, coupez dans le vif, réduisez. Ne pas abuser du participe présent.

Ces règles, vous en faites ce que vous voulez, bien sûr. La richesse de ce métier, de cette activité, c'est la liberté qui l'accompagne.

 

Faites vous plaisir

L'enthousiasme est dans bien des domaines, une clé de réussite.

Une musique peut vous inspirer, vous vous sentez bien, vos écrits le refléteront.

 

Ne fléchissez pas

Je le dis et le répète, votre liberté c'est votre rêve, et vous pouvez le réaliser. Les embûches, les empêcheurs de tourner en rond et les réponses négatives sans explication vous tomberont dessus. C'est normal. Il faut s'y préparer. Et dans toutes ces informations, retenez qu'elles sont précieuses, mais ne les prenez pas pour argent comptant. Gardez votre oeuvre dans votre coeur, elle est à vous et le restera tant que vous le déciderez.

 

Fermez les portes

C'est une règle incontournable. Au fur et à mesure de votre écriture, vous ouvrez des portes, vous semez du mystère, des intrigues. Deux choses :

1/ Avant d'écrire le mot Fin, relisez et vérifiez que tout est résolu, expliqué. Un lecteur frustré n'est pas souhaitable.

2/ Certaines intrigues ne devraient pas durer 200 pages. L'intrigue principale peut s'offrir ce luxe, mais la solution à d'autres problèmes est un facteur de soulagement et de plaisir, donc, fermez quelques portes au fil de l'histoire.

 

Oui, mais où je trouve mes idées ???

1/ En lisant et en lisant encore, tout ce qui vous fait plaisir.

2/ En écrivant. Si vous n'êtes pas en train d'écrire, et que vous n'avez pas l'esprit débordant d'idées, cela risque de rester en l'état. C'est mon cas. Mais lorsque je m'y mets, j'ouvre mon fichier, les doigts sur le clavier, j'écris le premier mot qui me passe par la tête, une phrase, une mélodie, et au bout d'un moment, des idées arrivent toutes seules, s'enchaînent.

Ainsi le final de mon roman s'est imposé à moi, de cette manière, ça a été magique et même... jouissif.

C'est une affaire de magie, de muse, de ce que l'on veut, mais c'est vraiment bizarre comme sensation, et je pense que c'est la dose de plaisir que tout artiste recherche.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Manue - dans Ecriture
commenter cet article

commentaires